Contactez-nous

Acceo

Suivez-nous

Le foyer des seniors "Jacky Malacarne" inauguré !

Seniors

Comme la municipalité s’y était engagée, un nouveau foyer à destination des seniors va ouvrir ses portes dans le quartier de Rassuen.

Vous trouverez ci-joint l’invitation à son inauguration, qui aura lieu ce samedi 18 septembre à 11h. Le pass sanitaire et le port du masque seront obligatoires.

Les travaux, entamés fin janvier 2020, ont duré 12 mois. La municipalité en a profité pour aménager la place Félix Gardair et rénover l’ancien foyer, la salle Albert Castellan, qui aura de nouvelles fonctionnalités. Le coût total de l’opération est de 1866580€, dont 1682704€ pour les travaux. Le projet a été subventionné à hauteur de 380000€ par le Département des Bouches-du-Rhône et 255000€ par la Métropole Aix-Marseille Provence.

Le nouveau foyer comprend : une cuisine en liaison froide/vestiaires/bureau/buanderie,une salle de restauration /salon (espace modulable) et espace bar, une salle TV, un bureau administratif, une salle de rangement matériel, un local de rangement des produits d'entretiens, des toilettes accessibles PMR et un jardin extérieur associé au foyer.

Hommage à Jacky Malacarne

Le conseil municipal a décidé de rendre hommage à Jacky Malacarne en dénommant ainsi le nouveau foyer senior de Rassuen.

Jacky Malacarne est né le 12 septembre 1936 à Fos-sur-Mer.

Fils de Lucien et Albine Malacarne, sa famille arrive sur Istres, et plus particulièrement à Rassuen, en 1942. Il va en classe communale à l’école Pasteur puis au centre d’apprentissage de Port-de-Bouc où il obtiendra son CAP de tourneur.

Au milieu des années 50, la famille Malacarne, qui s’est agrandie avec la naissance de Jacqueline, le 13 septembre 1943, retourne habiter à Fos. Jacky va commencer sa carrière professionnelle aux chantiers navals de Port-de-Bouc en 1953. Il partira faire son service militaire en 1956 en Algérie, qui durera presque 3 ans. A son retour dans le civil, face aux difficultés des chantiers navals de Port-de-Bouc, il va partir pour l’entreprise Groignard de Marseille pour faire de la réparation à bord des bateaux.

Le 2 septembre 1963, il se marie avec Raymonde Bertet et ils auront un fils, Richard, né le 5 mai 1968 à Martigues.

En 1972. Jacky entre à la raffinerie de BP Lavéra, au sein de l’atelier de Réparation, où il prendra sa retraite en 1998.

Fier de son statut d’ouvrier, il a toujours agi au sein d’organisations syndicales durant toute sa carrière professionnelle.

En 1977, il fait construire sa maison, route de la Cabane noire, anciennement route des Salins, là où il avait passé son enfance et où il avait gardé un noyau dur d’amis : Noël Fondi, Yves Bersia, Louis Caruso et bien d’autres.

Sa passion pour les boules constitue une part importante de sa vie. Il y a joué toute sa vie et s’est consacré au club de son village, la Boule Gazeuse, pendant un demi-siècle. Le boulodrome couvert représentait une vraie fierté pour lui.

Il a aussi participé longtemps au comité des fêtes de Rassuen car, pour lui, l’associatif, le bénévolat, représentait un art de vivre.

Jacky Malacarne nous a quittés le 30 juin 2020, sur le bord de route de la Cabane noire, à quelques mètres du cimetière des Maurettes où il repose, auprès de sa femme décédée quelques mois avant, le 1er mai 2019.