Contactez-nous

Suivez-nous

Nouvelles mesures

Covid 19

Afin de lutter contre la propagation de la COVID-19 dans notre département, qui est selon l'ARS, est l'un des départements de France où le taux d'incidence est le plus élevé, le Prefet, Mr Christophe Mirmand, a pris des mesures nouvelles. Ces mesures concernent toutes les communes des Bouches-du-Rhône, et seulement certaines ne sont applicables que sur les 27 communes où le taux d'incidence est supérieur ou égal à 100 pour 100 000 habitants.


A ce jour, la ville d'Istres, compte un taux d'incidence inférieur à celui inscrit à l'arrêté préfectoral. Les mesures actuelles concernant la ville d'Istres sont les suivantes :


- Le port du masque de protection est désormais obligatoire :  sur les marchés, aux abords des commerces et établissements scolaires (jusqu'à 50 mètres aux alentours), dans les espaces extérieurs des zones commerciales, dans les espaces d'attente pour accéder à un transport en commun terrestre, fluvial ou maritime.


Cette obligation de port du masque ne concerne pas :

    - les personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus,
    - les personnes pratiquant une activité sportive en plein air ;
    - les usagers de deux roues ;
    - les personnes circulant dans les espaces naturels classés.

Le port du masque de protection reste obligatoire dans tous les lieux publics clos.


- Sont fermés tous les jours à compter de 00h30 jusqu'à 06h00 dans l'ensemble des communes du département :
    - les restaurants et débits de boissons ;
    - les commerces d'alimentation générale.

- L'ensemble des évènements de plus de dix personnes est soumis à une déclaration préalable à laquelle un protocole sanitaire est obligatoirement joint ;
    - les événements déclarés au titre de la « Fête des voisins » et des « Journées européennes du patrimoine » sont interdits.
    - les sorties scolaires sont interdites à l'exception de celles nécessaires à la réalisation d'un enseignement obligatoire, inscrit à l'emploi du temps des élèves (en particulier l'enseignement de l'éducation physique et sportive).

A noter : la violation des dispositions prévues à l'article 1er est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe (135 €), conformément à l'article L.3136-1 du code de la santé publique. Lorsque cette violation est constatée à nouveau dans un délai de quinze jours, l'amende est celle prévue pour les contraventions de la 5ème classe. Si les violations prévues au présent article sont verbalisées à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, les faits sont punis de six mois d'emprisonnement et de 3750 € d'amende, ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.

------------

> arrêté préfectoral du 15 septembre 2020 faisant état des mesures citées ci dessus.